Assemblée Générale des MFR Yonne à la MFR de Toucy

Ce mardi 17 mars, avait lieu à la MFR  de Champeaux-Toucy, l’Assemblée Générale de la Fédération Départementale des MFR de l’Yonne. Après l’Assemblée statuaire permettant de faire le bilan sur l’ensemble des projets de l’année écoulée, la parole fut donnée aux élèves de 4-3ème  sur le thème « remobilisation scolaire et orientation ». Trois élèves de Villevallier  et deux élèves de Toucy témoignaient de leur expérience et de ce que la Maison Familiale avait changé leur vie.              Madame MILLAT, maman de Clémentine, élève de 4ème à la Maison Familiale de Toucy, qui ne pouvait être présente, nous adressait son témoignage (ci-dessous) et Maelan et Aurélie, tous deux, élèves en classe de 3ème à la Maison Familiale de Toucy, nous faisaient lecture d’un poème écrit par leur classe sur les bienfaits de la MFR. (ci-dessous).

Nous remercions vivement les élèves de leur prestation qui fut très appréciée de l’assemblée.

AG de la fédération des MFR YONNE

AG de la fédération des MFR YONNE

Témoignage de Madame MILLAT :

Tout d’abord, il faut savoir que cela a été le choix de notre fille Clémentine de venir découvrir la MFR de Toucy lors d’une journée « Porte Ouverte ».

Suite à la présentation des lieux, du mode de fonctionnement et de l’entretien avec madame BELLIER, Clémentine a donc décidé de s’inscrire pour la future rentrée avec notre accord. 

Pour nous parents, il était primordial de trouver un mode d’enseignement adapté à la demande de Clémentine « être dans la vraie vie » et à ses difficultés. L’alternance que proposait la MFR nous semblait le mieux adapté pour notre fille.

Aujourd’hui, le sourire de Clémentine nous conforte dans notre décision. Les stages lui permettent de prendre confiance en elle, d’acquérir une certaine autonomie et de commencer à comprendre le mode de fonctionnement de la vie active. La partie théorique abordée sous forme d’échanges entre les élèves et les moniteurs lui permet de s’épanouir et de suivre les cours malgré ses difficultés scolaire (dyslexie).Cette méthode d’enseignement lui paraît plus abordable et dynamique.

Cette remobilisation scolaire ne pourrait exister sans la disponibilité et l’écoute de la part de tous les moniteurs de l’établissement. Il y a une réelle écoute individuelle et prise en charge de l’élève.

Poème des élèves de 3ème

A la MFR,

Il y de la bonne terre

On y prend l’air.

Avant la MFR,

Nous étions seulement sous statut scolaire

Maintenant on est aussi stagiaire.

Nous apprenons la vie professionnelle,

On se sent pousser des ailes,

Même si à tour de rôle il faut faire la vaisselle,

De la bonne ambiance on connait les ficelles.

Grâce aux animations, 

On fait redescendre la pression.

A l’internat, C’est pas comme chez moi.

Je rends mon téléphone, 

Ca me met en rogne.

Tans pis,

Heureusement j’ai mes amis.

A la MFR, les moniteurs,

Ne sont pas toujours à l’heure,

C’est parce qu’ils sont pris ailleurs,

Ils prévoient des visites et interventions,

Auxquelles nous participons avec attention.

Pour nous les cours c’est difficile,

Car on aime pas trop les suivre. 

Mais ils le savent les moniteurs,

Que nous ne saurons pas tout par coeur,

Cela ne leur fait pas peur, 

Et ça nous apaise le coeur.

La Directrice arrose les fleurs,

Ca donne à la MFR de la couleur,

Histoire de nous mettre de bonne humeur. 

A la MFR si parfois il y a des pleurs,  c’est en début d’année, et ils sont vite passés.

Grâce à la MFR, 

Et à notre savoir faire, 

On est sûr d’avoir un avenir « pro », 

On aurait dû se rendre compte plus tôt,

Que notre slogan,

C’est REUSSIR AUTREMENT !

(Poème réalisé dans le cadre d’un cours de français de Madame ANSEL)